Où il est question de calibre ...

Publié le par marc jardinophile

il m'arrive de parler du calibre des bulbes , je rappelle d'ailleurs que plus le calibre est gros , mieux c'est ...

C'est d'un tout autre calibre dont je vais vous parler : le calibre en horlogerie .En effet , je me passionne aussi pour les montres mécaniques à remontage automatique .Pour en savoir un peu plus , j'ai participé le wee-end dernier à un stage découverte , suivi d'un atelier automatique le lendemain , histoire de mettre en pratique la théorie .

La micro mécanique horlogère est vraiment fascinante , même si elle est réservée aux pros .Mais nous avons quand même pu démonter , nettoyer , lubrifier et remonter des mouvements automatiques sous la direction d'Elias , l'horloger formateur .Jean , un stagiaire particulièrement téméraire a même démonté ( et remonté) son Hamilton flambant neuve .

J'ai été un peu handicapé par ma vue plus très claire (sans parler de la bloblotte)  , mais le formateur était patient et compréhensif !

Un week-end extraordinaire à recommander aux passionnés de belles montres .

Pour rester dans le cadre jardinoblog , j'ai pu utiliser pendant cette formation du bois de fusain et de la moëlle de sureau ...

Où il est question de calibre ...
Où il est question de calibre ...
Où il est question de calibre ...
Où il est question de calibre ...
Où il est question de calibre ...
Où il est question de calibre ...
Où il est question de calibre ...
Où il est question de calibre ...
Où il est question de calibre ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article